Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 novembre 2010 4 11 /11 /novembre /2010 15:00

 11_ novembre

 

 

 

 

L'année dernière à la même date, je vous avais parlé des dentelles de guerre.

 

Aujourd'hui, je vous montre une modeste petite "broderie de guerre" .

 

Il s'agit d'un modèle de pochette à oeufs

 proposé dans une revue "Ouvrages de dames" de 1916.

Je cite:

 

 

Fier et crâne, les ailes déployées, bien dressé sur ses ergots, le coq gaulois chante victoire.

Réunissez sur son plumage les tons verts, vieux rouge et noir, au point de tige et point lancé

.... .... ....

Très amusants, les quatre petits poussins portant dans leur bec le drapeau. Ils sont brodés au point de tige, passé évidé et point lancé, en 3 tons de jaune.

.... .... ....

 

 

Vous êtes comme moi ?

 vous souriez devant ce patriotisme affiché,

 ce motif désuet qu'on regarde d'un air un peu condescendant ?

 

Ce n'est pas aujourd'hui qu'on broderait ça, n'est-ce pas ?

On est très différents,

on a évolué.

 

on a évolué  

 

 

 

D'un côté, il y a des femmes qui brodent ce coq victorieux,

comme pour forcer le sort, pour se dire que la guerre allait se terminer,

et que tous ces jeunes hommes, morts de peur dans leur tranchée, allaient revenir très vite

 

Et certains vont revenir, oui,

mais ils resteront toute leur vie "morts de peur",

la tête tellement remplie de visions d'horreurs que beaucoup refuseront toujours de parler,

d'évoquer cette époque de leur vie.

 

 

 

Et puis, il y a nous, aujourd'hui, les évolués, ceux qui exigent d'être pris en charge par des "cellules d'aide psychologiques" au moindre coup dur,

on nous dit qu'il faut "en parler" ,

on réclame notre droit à "faire notre deuil".

 

On s'écoute ....

on parle ...

on s'étale sur le net, les médias, partout.

Quant au patriotisme et au coq victorieux, on les ressort à chaque coupe du monde de foot avec un ridicule qui n'a pas du tout l'air de nous gêner.

 

 

Alors le 11 novembre, au risque de paraître "has been",

j'ai une petite pensée respectueuse pour ces brodeuses et ces soldats de 14-18,

quel que soit leur drapeau, leur pays, leur "côté".

 

Repost 0
Published by Meriem - dans Mélange
commenter cet article
6 novembre 2010 6 06 /11 /novembre /2010 18:20

 

 

esprit carré p500

 

 

Si vous avez déjà fait des points d'esprit carrés dans du fond clair

...

vous avez très certainement eu l'occasion d'employer  l'intégralité du vocabulaire le plus fleuri que vous connaissez

 

 

Quand on le fait, il est merveilleux, carré à souhait, une pure merveille

 

et puis dès qu'on se met à continuer le fond clair tout autour,

tout doucement

....

sans bruit

....

le point d'esprit se transforme

...

se déforme

....

pour devenir une petite chose triangulaire et moche

qui vous couvre de honte

   

 

 

esprit carré2 p300

 

Tout d'abord un petit mot pour celles et ceux qui ne savent pas ce que sont les points d'esprit carrés

 

ce sont ces petites mouchetures qu'on trouve par exemple dans le réseau de certains dentelles comme les dentelles de Beveren à fond clair que vous voyez sur cette photo et sur celle du haut.

 

 

 

Dans cet article, je vais essayer de vous donner une petite astuce bien pratique,

 

non pas pour réaliser le point d'esprit carré,

mais pour éviter de le déformer quand on continue le fond.

 

 

 

 

 

Vous avez sans doute lu plein de théories différentes pour avoir si, dans le fond clair, il fallait faire 1, 2 ou 3 torsions sur les paires à la sortie d'un point d'esprit carré.

Et bien je dis que le nombre de ces torsions est primordial .... à doit être adapté à la situation

 

 

 

   

Un point d'esprit se fait avec 4 fils.

 

Il y a le voyageur que j'ai dessiné en bleu  (*)

 

Le balancier qui traverse généralement en diagonale le point d'esprit 

(en noir sur mon dessin)

 

Et les deux fils d'armature, un de chaque côté (en rouge sur le dessin).

 Ce ont eux qui donnent sa belle forme carré à notre point d'esprit.

 esprit carre

 

 

 

Le voyageur est un être malveillant et hostile, toujours prêt à déformer le point d'esprit dès qu'on tire un peu dessus.

Il faut bien l'avoir à l'oeil et le manipuler avec précautions. 

 

Par contre les fils d'armatures sont nos amis

ils sont précieux, très précieux, à condition de bien savoir les utiliser.

 

En regardant le dessin, vous voyez que que ce qu'on va essayer de faire, c'est de les tendre tout le long de la ligne de réseau,

On va les tirer le plus loin possible vers l'extérieur pour bien immobiliser les deux côtés du point d'esprit, et éviter que ce dernier ne se resserre au milieu.

 

 

  Pour cela, rien de plus simple :

 

A la fin de votre point d'esprit, identifiez bien les fils d'armature,

et faites de chaque côté 2 ou 3 torsions

 de façon à ce que votre fil rouge soit à l'extérieur.

 

Tant pis si vous avez pour cela fait 2 torsions d'un côté et 3 de l'autre .... ce sera invisible,

alors que, croyez moi, un point d'esprit déformé, c'est bien visible !

 

 

Vous pouvez maintenant démarrer vos diagonales du réseau.

 

Pour savoir s'il vaut mieux démarrer par la droite ou la gauche,

essayez de voir quelle est la diagonale qui vous permettra de mieux amarrer votre fil rouge.

 

Par exemple avec un peu de chance,  vous pourrez vous rendre compte que la diagonale de gauche peut être travaillée sans obstacles jusqu'au pied de la dentelle.

 

C'est l'idéal : le pied, avec toutes ses passées tordues vous permettra de bien amarrer votre fil rouge,

et donc de bien "fixer" le bord gauche de votre point d'esprit.

 

Puis travaillez aussitôt la diagonale de l'autre côté, aussi loin qu'il est possible.

Même si vous n'avez pas de pied ou de motif pour amarrer votre fil rouge, le fait de le travailler le plus loin possible vous permet de sécuriser le bord droit de votre point d'esprit.

 

 

 

 

Vous savez que trop tirer sur votre voyageur déforme votre point d'esprit.

Vous voyez sur le dessin qu'avec ce système, le voyageur bleu est tout de suite abandonné, dès le premier point.

 

Et quand on le reprendra pour faire le point du milieu, les bords de notre point d'esprit auront été consolidés, donc moins de risque de tout saccager

...

ce qui ne veut pas dire qu'il faut tirer dessus comme des malades non plus

 

   

 

Voilà, j'espère que ça pourra vous aider un jour. 

 

 

En attendant, Chat vous souhaite un très bon week end

 

oui, je sais, on ne voit pas grand chose d'autre qu'une vague boule noire,mais sachez que je n'aurai pas l'occasion de pendre de meilleure photo de lui avant le printemps :

  tel que vous le voyez là, il est installé dans son "hamac de radiateur" pour tout l'hiver  

 

 

 

dentelle et chat

 

 

 

 

 

(*) le dessin que je vous propose est un dessin fil à fil, et devrait donc être dessiné tout en jaune si on voulait respecter la codification couleur de la dentelle. J'ai mis du bleu et du rouge pour mieux illustrer mes propos, il va sans dire que c'est une fantaisie )

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Meriem - dans Techniques
commenter cet article
24 octobre 2010 7 24 /10 /octobre /2010 15:00

 

Rosine01 p450

 

 

Et si je vous racontais une jolie histoire de dentellière ?

 

une histoire pour enfant,

parue dans un numéro de la revue Lisette, le 18 juillet 1948.

 

 

Alors oubliez pendant quelques instants que vous êtes un adulte responsable,

plein d'expérience de sagesse

. . .  et de soucis

 

et écoutez

 

 

Il était une foisune modeste maison près du Puy, dans laquelle vivait une famille heureuse, celle de Jacques le bûcheron, sa femme Catherine, leur fille aînée Rosine et les deux petits jumeaux de six ans.

 

Catherine s'occupait du ménage et des animaux, secondée par Rosine.

Toutes les deux "étaient aussi, comme beaucoup de femmes d'Auvergne, de bien habiles dentellières",

Elles travaillent sur leur carreau tous les soirs, et la vente de leurs dentelles, ajoutée aux bons gages de Jacques, permettait à a famille de vivre sans s'inquiéter du lendemain.

 

Mais un jour, Jacques fit une chute mortelle, et malgré leur chagrin, nos deux dentellières durent travailleur sur leur carreau du matin jusqu'au soir car leur travail était devenu l'unique source de revenus de la famille.

(et, même si la revue ne le dit pas, il est fort possible que les deux petits garçons se soient mis aussi à la dentelle, comme cela arrivait souvent dans ce cas)

 

  

Le renom des deux dentellières était très grand, et par une belle journée de la fin mars, un carrosse s'arrêta devant la petite maison.

 

En descendit Henriette de Valereuse, la fille d'un riche marquis de la région.

 

Rosine03 p400

 

Elle s'émerveilla du travail de nos deux dentellières et passa commande d'un grand châle qu'elle souhaitait impérativement avoir le 30 juin.

Les deux femmes essayèrent en vain de lui dire que trois mois ne suffiraient pas,

la belle Henriette ne voulut rien entendre,

elle n'avait pas l'habitude qu'on lui résistât.

 

Nos deux dentellière travaillèrent sans relâche, au point que Catherine, à la santé fragile, tomba gravement malade.

Malgré tout son courage, Rosine ne put terminer le voile à temps.

Le dernier jour de juin, portant son travail très avancé mais non terminé, elle arriva au château de Valereuse, pour demander encore quelques jours de délai.

 

La réponse d'Henriette fut sans appel :

"Et bien petite fille dit-elle d'un ton cassant, remporte ton travail,

il me plaisait qu'il fut terminé ce jour;

Je rentre demain au Puy où il ne manque pas d'habiles dentellières,

et je saurai trouver un voile à mon goût"

 

 pfffffff  sale gosse 

 

 

Rosine02 p300

 

 

 

 

Pour ne pas inquiéter Catherine, Rosine lui fit croire qu'Henriette de Valereuse avait accepté,

et elle termina seule le voile

 

Elle le porta ensuite au Puy  pour tenter de le vendre chez son marchand habituel 

 

Mais hélas, il refusa 

  "Crois tu que je vais acheter un voile que je ne vais jamais vendre ?

Tache, si tu veux continuer de travailler avec moi, de me faire des travaux plus simples"

 

 

 

 

 

 

  

 

Découragée et épuisée par tous ces jours sans sommeil, la pauvre petite trébuche en sortant du magasin, et s'écroule sur les pavés inégaux de la rue étroite, manquant de justesse de se faire écraser par un carrosse qui arrivait à toute allure.

 

vous avez l'image de cet instant terrible sur la couverture de la revue.

 

Ames sensibles s'abstenir

 

 

Le marquis de Valereuse

 (ha ben voui, forcement, c'était le carrosse du marquis )

dit à son cocher d'aller chercher la pauvre enfant.

 

"Très bon, très paternel, il demanda à Rosine de lui conter son histoire."

 Par délicatesse Rosine ne prononça pas le nom d'Henriette.

 

"cette dentelle, enfant, dit-il, je te l'achète. Je t'emmène chez moi et tu la remettras toi même à ma fille à qui je veux l'offrir; en échange, prends cette bourse, ta pauvre mère guérira et tes petits frères n'auront plus faim "

 

bhou hou hou, je suis en larme, j'y croyais plus,

quelle surprise !!!!

      

 

La fin de l'histoire ?

 "Henriette dit à son père sa conduite honteuse vis à vis de la petite dentellière ... et promit de ne plus porter de dentelle qui ne soit sortie des mains de Rosine et de sa maman.... Grâce à elle la maison de Rosine abrita à nouveau des gens heureux, pleins de confiance en l'avenir" 

 

 

FIN 

  guirlande_fleur.gif

 

 

Après la publication du conte pour enfant espagnol La Puntaire,

Mauricette m'a fait le très grand plaisir de m'offrir cette ancienne revue. 

Alors à toi Mauricette, encore une fois,  un énoooooorme MERCI

 

 

  

 

 

Repost 0
Published by Meriem - dans Mélange
commenter cet article
9 octobre 2010 6 09 /10 /octobre /2010 18:49

 

apprentie 4 p350

    

Comment les petites dentellières

 des siècles passés

 

 apprenaient-elles leur métier ?

     

Avec leur maman, leur tante, leur grand mère ?

oui certainement, mais de cet apprentissage familial, nous ne savons pas grand chose.

 

   

Parfois on passait un accord avec la voisine dentellière, qui se chargeait d'enseigner ce qu'elle savait à la petite fille, moyennant finance ou compensation en nature, mais de ça aussi nous n'avons pas trace, sauf ....

 

 

 

 

sauf si les deux parties avaient eu la bonne idée d'établir un véritable contrat qui va arriver jusqu'à nous.

 

Ainsi ce boucher d'Alençon qui va demander à deux veuves, deux dentellières à l'aiguille, de prendre sa fille Catherine en apprentissage, charge à lui de fournir le matériel nécessaire, et de donner en contrepartie aux deux veuves un morceau de viande de 4 sols tous les samedis.

 

   

 

 

Il y avait aussi l'apprentissage collectif par les manufactures royales qui se sont chargées de former leurs dentellières, ou par les nombreuses oeuvres de charité qui avaient pour but d'enseigner aux jeunes fille un « métier honnête ».

 

 

Mais très souvent, les familles plaçaient leur petits filles

en apprentissage ,

chez des dentellières, ou, généralement chez des marchants,

en établissant un contrat en bonne et due forme.

 

On a ainsi pu retrouver nombre de ces contrats, dont certains datent du XVIIeme siècle,

 des« baux de services » d'enfants,

des « baux à titre de nourriture et entretenement », etc.

 

 

apprentie 3 p400

 

 

Que nous racontent ces contrats ?

   

Que les enfants avaient généralement entre 7 et 12 ans à la signature,

que la durée moyenne du contrat était de 6 ans.

Beaucoup quittaient l'apprentissage vers l'âge de 18 ans, pour s'établir.

 

Le bailleur ne verse habituellement pas d'argent au maître d'apprentissage

(sauf dans le cas de contrats de courte durée, surtout en ville),

 

au contraire, c'est le maître d'apprentissage qui pend à sa charge le logement, la nourriture et l'entretien du linge  de l'enfant

« quéry ses vivres, fourny feu, lict et chandelle ».

 

 

  apprentie 5 p350

 En cas de maladie, le maître peut s'engager à

« fait panser et médicaments quinze jours durant ».

   Bon, faudra pas s'imaginer être malade trop longtemps, hein

 

   

Parfois, le preneur se charge aussi d'habiller la jeune apprentie :

« entretenue d'habits, linge, chausses et souliers »

   

D'autres fois, surtout en campagne, il est même prévu qu'elle pourra emporter à la fin du contrat

« ses habits journaliers et ceux du dimanche »,

   

 voire même un trousseau neuf, dont le montant est précisé et la composition parfois soigneusement détaillée dans le contrat, le maître s'engage ainsi à la fin du contrat à

« l'entrousseler bien et honnestement suivant sa condition »

  

    

 

 

 

apprentie 1 p230 

 

Si en ville le contrat est souvent de courte durée, en campagne, il était généralement beaucoup plus long, et les « devoirs » du maître plus complets,

 

 L'enfant peut ainsi être élevée par ses maîtres d'apprentissage, et certains contrats précisent que le preneur devra les traiter « comme si c'était leur propre enfant », sachant qu'en plus d'apprendre et faire de la dentelle, on pourra lui demander d'autres menus services.

 

 

   

Ainsi en 1770, Renée Jousselin se chargera d'enseigner « le velin » (= la dentelle à l'aiguille) à deux soeurs de 10 et 11 ans

 « sans en rien cacher »

et ce, pendant huit ans.

 

Elle les logera, les nourrira, les enverra à la messe et au catéchisme, et même s'engage à leur apprendre à lire et à écrire

(ce qui était loin d'être toujours le cas !).

 

 

 

 

 

 ô la belle vie ?

logée nourrie blanchie !

   

Pas sûr, car il y a bien entendu une contrepartie :

 

l'enfant va apprendre la dentelle et en faire .... en faire ...

... en faire beaucoup !

 

et le gain tiré de la vente de ces dentelles reviendra en intégralité au maître d'apprentissage

 

 

apprentie 7 p450  C'est pourquoi ces contrats sont souvent établis pour plusieurs années, afin de bénéficier au maximum des progrès de la jeune apprentie :

plus elle deviendra experte

plus ses dentelles seront vendues chères.

  

Regardez le nombre de fuseaux de cette jeune apprentie dentellière belge de 16 ans !

    

 

Les contrats contiennent même des clauses de rupture,

   ainsi Renée a pris la précaution de préciser que la mère des deux fillettes devra payer 300 livres si jamais elle retirais ses enfants avant le terme du contrat.

   

 Et ne croyez pas qu'elles apprenaient la dentelle progressivement et tranquillement .

   Il ne s'agissait pas de s'exercer à coup de petits échantillons comme on le fait aujourd'hui.

 

L'enfant devait réaliser à chaque fois des mètre et des mètres de dentelle.

  C'était le cas même pour les dentelles d'apprentissage les plus basiques, ces petits lacets de moins de 10 fuseaux qui étaient utilisés comme engrelure.

  ainsi en 1665, un contrat précise que la petite Hélaine Paulmier

sera logée, nourrie, couchée, chauffée pendant l'année où elle apprendra la dentelle,

 

ET ... 

 «  .... elle sera tenue de commencer à travailler à six heures de matin de chacun jour

et quittera à huict heures du soir, hyver et esté »

 

 

gloups ...

ça fait quand même des bonnes journées

et sans RTT 

 

Alors .... partant(e)s pour signer ?

 

   

apprentie 6 p250

 

 

Pour écrire cet articles j'ai pioché la majorité des informations dans ces deux ouvrages :

L'économie dentellière en région parisienne au XVIIe siècle par Béatrix de Buffévent 1984 . Un peu (beaucoup ) barbant à lire .... mais plein d'informations.

La dentelle D'Alençon. Recueil de textes du XVII au XXeme siècle. Archives départementales de l'Orne 2001

 

Et les images ?

oui, là je sais, y a comme un décalage : je vous parle de contrats du XVIIe ou XVIIIe siècle, et je vous montre des photos du siècle dernier.

Faut dire que j'ai pas trouvé une seule photo du XVIIe          vi vi .... j'vous assure, pas une seule ! 

 

Se référer au numéro qui sont sur les photos et non à leur ordre d'apparition à l'écran

1 - Détail d'une cate postale ancienne : jeune dentellière de Haute Loire

2 - Détail d'une carte postale ancienne : Dentellières du Puy

3 - Détail d'une carte postale ancienne : jeunes dentellières argentanaises

4 - Détail d'une carte postale ancienne : Dentellières du Puy . Photo mise en scène bien sûr, ne croyez pas que les dentellières du Puy étaient si bien habillées et que leurs petites filles travaillaient avec des couronnes de fleurs dans les cheveux.

5 - Photo extraite du catalogue d'une extraordinaire exposition présentée en 2004-2005 Musées Royaux d'Art et d'Histoire de Bruxelles,

6 - une petite dentellière anglaise je n'ai pas retrouvé de qui est ce tableau, et où il se trouve  ??

 

 

Repost 0
Published by Meriem - dans Histoire(s)
commenter cet article
3 octobre 2010 7 03 /10 /octobre /2010 15:24

 

chicorée 

 

Dimanche d'automne triste et pluvieux ...

 

et si on s'offrait un petit bol de chicorée pour se réchauffer ?

 

Vous faites la grimace ?

 

c'est que vous n'avez pas encore vu la chicorée que j'allais vous offrir

 

 

 

 

 

 

 

 

Tadaaaaaam

 

La voici, la voilà 

 

  chicorée1 p248

 

 

 

Avouez que vous tombez vous aussi sous le charme de cette chicorée

  

   

J'ai acheté cette jolie étiquette il y a peu de temps,

avec une vague impression de "déjà vu"

 

heu.jpg 

 

oui, cette dentellière, je la connais

  ce carreau ... ces fuseaux  ......

pourquoi ai-je l'impression de voir une dentellière normande ?

   

alors je fouille dans mes vieilles cartes,

et voilà,

 je la retrouve ma belle dentellière normande.

 

 

  chicorée3 p300

 

 

Regardez,

c'est la même posture, la même position de la main,

le même châle imprimé sur l'épaule ,

et puis bien sûr le même carreau, les mêmes 4 paquets de fuseaux !

 

Je ne peux m'empêcher de penser que le dessinateur avait cette carte postale sous les yeux,

 

 il a juste un peu embelli l'encolure et rajouté une coiffe en pyramide sur la tête (existe-t-il des coiffes du Nord de cette forme ?)

 

C'est quand même un comble !

Dans le Nord,

une région si riche en tradition dentellière,

aller chercher l'image d'une dentellière normande !

faut l'faire

 

          

 

 

Repost 0
26 septembre 2010 7 26 /09 /septembre /2010 16:25

 

Point angleterre01 p500

 

 

Si vous vous y connaissez un peu en dentelle, vous savez sans doute que le terme

point

désigne une dentelle à l'aiguille, 

tout indique donc que je vais vous parler

 

d'une dentelle à l'aiguille anglaise

 

 

 

pfffff  trop facile

 

facile ..... mais  faux  !!! 

 car la dentelle a ceci de commun avec la grammaire française : elle est truffée d'exceptions et de pièges.

 

 

 

Et oui, si Point désigne généralement une dentelle à l'aiguille (Point d'Alençon, Point de Sedan ...) il y a des exceptions comme par exemple le Point de Paris entièrement travaillé aux fuseaux,

 

ou notre Point d'Angleterre

 

qui est en fait une dentelle mixte : fuseaux et aiguille.

 

Et, cerise sur le gâteau, ce n'est pas une dentelle anglaise .....

mais belge !

 

 

ah oui ?

et qu'est ce qu'elle vient faire l'Angleterre alors ?

 

Et bien, c'est au XVIIème et XVIIIème siècle qu'on commence à parler de "dentelle d'Angleterre", ou de "point d'Angleterre".

Dans une Angleterre qui interdisait l'importation de dentelles étrangères et où la contrebande battait son plein (clic), cette appellation était une sorte de ruse commerciale, censée permettre aux marchands anglais de vendre en toute tranquillité sur leur sol des dentelles importées.

Sous ce nom, on trouvera pendant ces deux siècles des dentelles aux techniques et aux styles très différents.

 

Vers 1850, les marchands de dentelles bruxellois reprirent ce nom pour une dentelle mixte qu'ils commercialisaient à l'époque.

Et aujourd'hui, quand on parle de Point d'Angleterre c'est à cette production du XIXème siècle qu'on fait référence.

 

 

Alors maintenant, voyons de plus près de quoi il s'agit.

 

 

L'impression générale d'abord : C'est une dentelle très fine, extrêmement légère, généralement très soigneusement travaillée avec un fil d'une grande finesse.

 

Les décors sont le plus souvent fleuris, comme sur cet exemple (hauteur 13cm)

 

Point angleterre02 p600

 

 

Point angleterre09 p300

 

 

 

 

mais on trouve aussi hélas assez souvent des compositions un peu mièvres, très répétitives,

  

ou au contraire plutôt chargées et lourdes comme sur l'exemple de droite.

 

 

 

 

 

 

 

Regardons la de plus près encore.

 

  Point-angleterre03_p500-copie-1.JPG

 (taille réelle : 2,5 cm) 

 

Les motifs sont réalisés aux fuseaux , en mat (point violet) ou grille (point vert)

et parfois cernés d'un fin cordonnet (flèche jaune).

 

Pour les non dentellières, sachez que la dentelle aux fuseaux, c'est du tissage .

Et si vous regardez le motif en très gros plan, que voyez-vous  au niveau des points violets ? 

du tissage ...  genre vieux torchon usagé 

Et bien si vous voyez des motifs avec des parties genre vieux torchon usagé,

c'est que vous regardez de la fine dentelle aux fuseaux

 .... voui ... c'est pas flatteur, mais c'est comme ça.

   

Et le fil plus épais qui entoure le motif est ce qu'on appelle le cordonnet.

 

 

 

Les motifs sont rehaussés de parties en relief, elles aussi faites aux fuseaux.

Ces reliefs sont réalisés en  lacet contour (flèche orange)

ou avec la technique de la botte de fils (flèche rose)

 

 

 

 

Point angleterre06 p350

Grande particularité du Point d'Angleterre :

 

Les motifs aux fuseaux sont ensuite reliés entre eux par un réseau

 point de gaze 

réalisé à l'aiguille (point jaune).

 

Je vous avais proposé il y a quelques temps un exercice de reconnaissance de ce point à l'aiguille (clic)

   

Vous remarquerez au passage sur cette photo qu'il n'y a pas de cordonnet autour du motif.

La présence du cordonnet n'est pas systématique. 

 

 

 

Point angleterre05 p350

 

 

   

 

 

 

et enfin, au niveau des points bleus sur les photos, un autre élément très caractéristique du Point d'Angleterre :

 

ce sont ces ornements à l'aiguilles, si fins et si décoratifs,

appelés " fonages " (*).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Point angleterre07 p200

 

 

Dans beaucoup de Points d'Angleterre, on retrouve des fonages en formes de roues, des ribambelles de roues à l'aiguille,

 

  Point angleterre08 p300

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

  

 

Cette dentelle fine et délicate était surtout utilisée pour des mouchoirs, des accessoires de vêtements comme ce bonnet de mariée, etc

généralement donc des articles de petites dimensions.

 

Point angleterre10 p300 

   

En regardant ce bonnet, en se rend bien compte que le Point d'Angleterre, si on ne le regarde pas en détail, peut très facilement être confondu avec la Duchesse de Bruxelles, le Point de gaze, l'application d'Angleterre etc.

 

Et oui, il est très difficile de s'y retrouver dans toutes ces dentelles bruxelloises, d'autant qu'elles se ressemblent beaucoup avec leurs motifs floraux très chargés, selon les goûts du second empire.

Mais en les examinant en détail, on arrive facilement à les différencier.

 

Ainsi, aujourd'hui,

si vous avez eu le courage de tout lire,

 je suis sûre que vous saurez sans hésiter reconnaître

 

un Point d'Angleterre.

 

 

  guirlande_fleur.gif

 

 

  (*)

 

Quand vous regardez une longue bande de Point d'Angleterre, ne croyez pas que c'était l'oeuvre d'une seule dentellière aux mille talents, capable de manier les fuseaux comme l'aiguille.

 

Non,non : il y avait la dentellière aux fuseaux qui réalisait les motifs ...

et même généralement plusieurs dentellières aux fuseaux : sur une même bande de dentelle, vous pouvez avoir des motifs réalisés par différentes dentellières, ce qui permettait de réaliser un long métrage plus vite.

 

Ensuite les motifs étaient reliés entre eux par des dentellières à l'aiguille qui réalisaient le réseau en point de gaze.

 

Et enfin les fonages étaient travaillés par des dentellières à l'aiguille particulièrement expertes et habiles : les foneuses .

 

 

guirlande_fleur.gif

 

 

Références des images numérotées.

1 - bonnet de mariée fin XIXème - Musée du costume et de la dentelle de Bruxelles

2 -  Volant - Royal Albert Memorial Museum

3 - Volant début XXème - Musée du costume et de la dentelle de Bruxelles

 

Mes sources pour cet article :

L'Europe en dentelle de Martine Bruggeman

La dentelle de Bruxelles dans les collections des Musées de la ville. Publication du Musée de la dentelle et du costume de Bruxelles.

La dentelle et la broderie sur Tulle de Pierre Verhaegen

 

 

 

Repost 0
Published by Meriem - dans Identification
commenter cet article
12 septembre 2010 7 12 /09 /septembre /2010 10:00

 

roseraie 02 p500

 

Voici le troisième (et dernier ... à priori) motif de jardin en dentelle et broderie.

 

Côté dentelle, il s'agit d'un simple lacet

(pseudo Milan ... )

avec 3 motifs : 

en bas un zig-zag en mat,

sur les côtés un zig-zag en grille, 

et pour l'arc du milieu, un point spécial qui alterne passées et demi-passées (je vous ai mis le schéma à la fin de l'article).

 

Tout ça en coton mouliné DMC , et avec un changement de couleur en cours de route.

 

 

 

Côté broderie, des  roses au point de poste avec un mouliné ombré DMC que j'adore pour faire les roses, le 4126.

 

roseraie 01 p500 

 

Bon alors, pour tout vous dire, en vrai .... c'est pas du tout cette couleur !

 

mon APN n'a jamais voulu, mais alors JAMAIS prendre en photo le vert  du fond.

Vi vi, je vous assure que le tout est brodé sur un tissu de soie VERT

et pas du tout gris sale comme le laissent croire les photos grrrrrr

 

 

 

roseraie 03 p400

 

 

 

Et voici le schéma du lacet  :

 

Vi je sais,  vous voyez pas le schéma, c'est normal

 en fait, j'ai pas du tout eu le temps de le faire,

 j'ai pas eu le temps non plus de répondre à vos petits comm' du dernier article , je m'en excuse.

C'est pas bien, mais j'ai eu une semaine plus que surchargée.

Mais je voulais programmer la publication du troisème petit jardin pour dimanche, alors tant pis.

 

le petit schéma, je le rajouterai dans l'article dans la semaine, promis.

 

  Bon dimanche

 

 

 

Repost 0
Published by Meriem - dans Créations
commenter cet article
8 septembre 2010 3 08 /09 /septembre /2010 18:15

 

glycine02 p500

 

  

 

 

Voici la deuxième de mes petites scénettes de jardin en dentelle et broderie

 

 

 

Une tonnelle en dentelle,  fond mariage et cordes,

   

 

sur laquelle court une glycine brodée

au point de tige pour les .... tiges,

point de bouclette pour les feuilles,

et faux point de noeud pour les fleurs de glycine.  

(because le vrai m'énerve ... c'est comme ça .... ça s'discute pas)

 

Les petites fleurs du bas sont au point de bouclette,

avec un petit point de noeud (un vrai  ) pour le coeur.

 

 

glycine01 p400

L'ensemble mesure 13cm de large sur 15cm de haut  

 

Une petite remarque amusante :

 

le fond mariage en dentelle et aussi appelé fond à la vierge

 

et le point de bouclette et appelé parfois ... point de vierge.

 

 

 

glycine03 p300

 

 

 

Encore une fois vous le voyez, pas bien compliqué tout ça

 

 

Les trois points de broderie que j'ai utilisés sont expliqués ici

et le faux point de noeud est en fait un petit point de bouclette très court.

 

Voilà, vous savez tout

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Meriem - dans Créations
commenter cet article
5 septembre 2010 7 05 /09 /septembre /2010 17:09

 

barrière 01 p400

 

 

J'avais envie de faire des petits tableaux alliant dentelle et broderie

et je voulais qu'ils soient :

simples

et rapides à faire

 

 

Le type même de petit modèle très pratique pour finir ses restes de mouliné DMC,

puisque la dentelle aussi est réalisée en mouliné DMC.

 

 

 

Alors j'ai dessiné trois petites scènes de jardin,

voici la première :

 

une barrière dans les roses trémières

 

barrière 02

 

Dimension totale dentelle + broderie : 17cm x 8 cm 

 

 

Côté dentelle : mat, grille et cordes

 .... que rêver de plus facile !

 

Et côté broderie : roses trémières au point d'araignée, et lavande au point de poste

.... rapidité garantie !

 

 barrière 03 p300

 

  

Vous avez vu les cordes bicolores ?

 

Un petit effet qui change, 

tout simple et tout joli

 

effet garanti, à condition de  ne pas mettre les fils n'importe comment au départ de la corde. 

barriere 04

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Meriem - dans Créations
commenter cet article
29 août 2010 7 29 /08 /août /2010 10:45

 

File0004 p300

 

 

et oui, voici déjà le dernier jeu de l'été 2010  

 ( "enfin !" diront peut être certaines    )

 

 

Le premier objet, est un cube imposant qui doit mesurer au minimum 50 centimètre de côté.

 

Il est en bois, recouvert de drap grenat, capitonné.

Les quatre panneaux sont recouverts de satin grenat plissé au centre

et encadré d'une bordure en drap grenat

avec applications de satin grenat,

bordées d'un même cordon de même teinte.

Le surplus du dessin de l'encadrement est brodé au point-chaînette avec de la soie ... grenat !

 

bref ... c'est très grenat tout ça !

Mais la Mode Illustrée, dans sa grande bonté, précise

"qu'il est loisible à chacun de le faire en toutes couleurs"

 

Un tabouret me direz-vous ?

Alors enlevons tout de suite le doute : la revue précise bien effectivement que ce cube peut servir de siège, mais ce n'est pas sa fonction première.

 







 

Le deuxième objet

 

1868-01_1_p350.jpg



Comme vous êtes fines mouches, vous vous dites que c'est le dernier jeu de l'été,

donc c'est la rentrée,

et donc .... je vous propose un cartable !

ben non ... c'est point un cartable !

C'est même pas pour les gosses, c'est pour leurs mères.

et toc !





Ce deuxième objet se compose de deux morceaux de drap noir, de 70 centimètres de long, sur 36 centimètres de large, et coupés en pointe d'un côté.

Ces deux morceaux sont réunis par un ruban de laine rouge de 1 centimètre de largeur cousus tout autour.

 

Sur un de ces côtés on fixe ....

....  quelque chose que je ne peux pas dire ....

c'est ce qu'il faut trouver en quelque sorte.



Ce drap pourra être plié en trois pour former un petit sac permettant de transporter le "quelque chose qui est à l'intérieur".

 

On fixera bien sûr une poignée faite avec de la corde noir en laine.

 

 

guirlande_fleur.gif

 

 

Pas facile ce dernier petit jeu n'est-ce pas ?

 

Pour le premier objet, un coffre dans lequel on aurait aussi pu ranger des jouets,

des chaussures,

le pot de chambre (et oui, c'était une très bonne idée ça) 

Mais non, on va y ranger autre chose.

 

Le deuxième objet, on ne pouvait rien y ranger puisque c'est ouvert sur le côté

et quand on voit les superbes broderies que nos ailleules réalisaient sur les objets les plus utilitaires,

vous imaginez bien qu'un simple sac de drap noir n'était pas fait pour ranger son joli linge ou ses mouchoirs de dentelle.

 

 

Tout ça pour dire qu'il n'y a pas de gagnant(e) pour ce dernier jeu

 

Et que je vous donnerai les réponses l'été prochain

 

 

 

 

Mais non ..... je rigole .....

ce petit garçon pensif va tout vous expliquer

.

 

  1873 1 p250

 

 

 

En confectionnant ces deux objets,

vous pourrez sans peine affronter la froidure des mois d'hiver

 

 

 

car notre premier objet est

 

 

 

un coffre à bois

 

 

1872 2 p350

 

   

 

C'était la grande mode de réaliser de jolis coffres ou paniers à bois, et la Mode Illustrée proposait plein de modèles ravissants comme ce panier richement brodé.

 

Le coffre à bois était placé dans l'antichambre,

il servait de "stockage relais"

 

 alors que le panier,

qui contenait à peu près la provision quotidienne, était placé près de la cheminée.

Il était plus facile de le déplacer s'il venait à gêner.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quand au deuxième objet, il s'agit

 

 

d'une chancelière portative

 

 

Et oui, j'avais bien dit que l'intérieur était "fixé"

 

Il s'agit donc de coudre sur un côté du drap deux pantoufles faites maison bien sûr.

Elles sont en drap noir, brodées en soie blanche et doublées de fourrure blanche

 

 hum hum ...  fourrure ...

on n'aime pas trop ça chez Dentelle et Papillon,

mais bon, c'était une autre époque

 

 

On pouvait donc aller passer l'après midi chez ses amies en emportant sa chancelière

afin d'avoir ses petits pieds au chaud

 

 

 1868-01 2 p500

 

N'oubliez pas de rajouter une petite poche sur le côté,

toujours pratique pour transporter 2 ou 3 bricoles.

 

La Mode Illustrée du 9 février 1868 qui propose ce modèle conseille de fixer sur un côté un morceau de toile grise de même dimension .

Quand on roule la chancelière, cette toile se place entre les deux morceaux de drap;

quand on la déplie on la place en dessous.

 

 

 

Voilà, vous savez tout

 

 

 

 

Finis les petits jeux de l'été,

 finies mes vacances de blogueuse

Va falloir que je me mette à chercher des thèmes pour des billets un peu plus "sérieux"

 

 

 

 

 

 

Repost 0

Présentation

  • : Dentelle et Papillon
  • Dentelle et Papillon
  • : Blog consacré à la dentelle : créations en dentelle aux fuseaux, techniques, histoire, identification des dentelles.
  • Contact

Peut-être aimerez vous aussi :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Traducteur - Translator

 

Archives

Les balades du Papillon

 

paps_p300.jpg

 

Les broderies du Papillon

 

sont   ICI


l'annuaire des piquées du fil
l'annuaire des piqué...

Pour parler dentelle je vais là :
Forum dentelle aux fuseaux
 
et pour papoter broderie, je vais ici ,

bonne humeur garantie

Forum Pour l'Amour du Fil 

Merci pour vos visites

Il y a    personne(s) sur ce blog

   

Nbr total de visites :   

hobbies